Foire aux questions

  • Âge : Pour tous les âges
  • Social Menu
  • 1. Qu'entend-on par l'estime de soi et la confiance en soi?

    L'estime de soi fait référence à la manière dont nous estimons notre propre valeur. Avoir une haute estime de soi signifie s'aimer, se respecter et s'apprécier à sa juste valeur.

    La confiance en soi signifie avoir la force et la conviction d'être qui vous êtes et d'agir d'une manière qui est fidèle à votre personnalité. Par exemple, le fait d'avoir confiance en soi vous permet de bien vous « vendre » lors d'une entrevue d'emploi ou de participer à un défi sportif. Les deux sont interreliés, mais il peut arriver qu'on ait une haute estime de soi en même temps qu'un manque de confiance en soi dans un domaine ou une activité donnés.

    Il existe plusieurs manières d'aider votre fille à bâtir sa confiance en soi et son estime personnelle, notamment en améliorant votre propre confiance corporelle, Aimez-vous vous-même et vous adonner ensemble à des activités amusantes, telles que le jeu Je suis fantastique ce qui l'aidera à apprécier les qualités qui lui sont propres.

    Retour en haut de page

  • 2. Quels signes nous avertissent d'une faible estime de soi?

    Il existe quelques signes révélateurs qui suggèrent que votre fille pourrait avoir une faible estime de soi : elle peut éviter certains événements à caractère social, cesser l'essai de nouvelles activités ou esquiver les choses qu'elle trouve difficiles.

    Si vous pensez qu'une fille pourrait être aux prises avec une faible estime de soi, il existe plusieurs manières de l'aider. Les filles ont beaucoup de modèles et de personnes qui les influencent, alors, que vous soyez son parent, son professeur ou un ami de la famille, nous avons des outils pour vous aider à reconnaître et à agir contre la faible estime de soi. Consultez les ressources pour les enseignants et les mentors et animateurs de groupes de jeunes, ainsi que le carrefour important d' articles et d'activités destinés aux parents.

    Retour en haut de page

  • 3. Comment forger l'estime de soi?

    Si vous tentez de trouver la manière d'aider quelqu'un qui ait une faible estime de soi, vous êtes au bon endroit! Il existe de nombreuses façons de renforcer l'estime de soi : éviter les commentaires négatifs sur l’apparence physique, adopter un style de vie sain, décoder les photos qui circulent dans les médias et apprendre à éviter de se comparer constamment aux autres. Chez Dove, nous avons mené des recherches pour comprendre les principaux facteurs qui affectent l'estime de soi des adolescentes, et nous nous sommes servis de cette connaissance pour élaborer le matériel de soutien que nous présentons aux parents, aux enseignants et aux animateurs auprès des jeunes.

    Si vous êtes un parent désireux de renforcer l'estime de soi de votre fille, prenez connaissance des articles Renforcer l’estime de soi pour de plus amples renseignements et du soutien.

    Si vous êtes inquiet au sujet d'un élève de votre classe ou d'une adolescente d'un groupe de jeunes, consultez nos ateliers gratuits approuvés par des experts pour les enseignants et nos ressources faciles à utiliser pour les animateurs jeunesse et les mentors.

    Retour en haut de page

  • 4. Comment aider une personne qui a une faible confiance en elle?

    Si vous vous demandez comment renforcer l'estime de soi des filles que vous côtoyez, commencez par leur trouver des modèles adultes qui prônent positivement l'estime de soi et la confiance corporelle.

    Les nombreux changements physiques et émotionnels qui s'opèrent chez les filles à l'adolescence peuvent avoir un effet négatif sur leur estime de soi. En leur fournissant des exemples positifs en matière de confiance, vous pouvez les aider à se sentir rassurées. Que vous soyez un parent, un enseignant ou un mentor, trouvez des astuces pour cultiver l'estime de soi et la confiance corporelle dans l'article Aimez-vous vous-même.

    Pourquoi? Bien, la manière dont nous parlons de notre corps et de notre apparence influence énormément la manière dont nos filles traitent de leur propre corps. Cette étude a également révélé que celles qui se plaignent le plus souvent de leur poids, quelle que soit leur taille réelle, sont plus susceptibles d’être insatisfaites de leur corps. Dans article Les discussions sur l’apparence physique, vous trouverez un guide pratique pour vous aider à choisir les bons mots lorsque vous parlez de votre corps.

    Et puisqu'on dit qu'il faut tout un village pour élever un enfant, les ressources et guides d'activités offerts gratuitement aux enseignants and aux mentors et aux animateurs de groupes de jeunes : sont conçus spécialement pour être utilisés dans les classes, les parcs ou les centres communautaires.

    Références :
    Frequency, Content, and Impact of Fat Talk Among College Women, Psychology Of Women Quarterly, 2015

    Retour en haut de page

  • 5. Comment les parents peuvent-ils contribuer à l'estime de soi?

    Les parents peuvent faire toute la différence dans l'estime de soi de leur fille.

    Les affirmations positives répétées à voix haute, l'abolition de l'autocritique et votre gentillesse envers vous-même peuvent renforcer la confiance et l'estime de soi de votre fille – vous trouverez de nombreux conseils aux parents dans le carrefour Comment construire la confiance en soi.

    Si vous êtes une mère, vous êtes à même de comprendre le sentiment d'insécurité et les angoisses vécus par votre fille. Garder la communication ouverte et parler à votre fille avec des mots qu’elle comprend l’aidera à faire face aux pressions qu’elle ressent.

    Il est tout aussi important de fournir à votre fille un milieu sécuritaire pour qu’elle puisse venir vous demander conseil dans ses moments d’inquiétude ou de tristesse. Créer un code personnel entre mère et fille, pourrait aider à bâtir la confiance et encourager votre fille à être ouverte avec vous.

    Retour en haut de page

  • 6. Qu'est-ce que l'image corporelle?

    L'image corporelle se traduit par la manière dont on perçoit son apparence. Elle fait référence également à la manière dont vous traitez votre corps et dont vous en prenez soin. L'image corporelle est communément appelée « confiance corporelle »

    Une image corporelle positive signifie qu'on accepte son apparence, en dépit des imperfections perçues et en rejetant les idéaux de beauté si étroitement définis par les médias et la société. Lorsque vous adoptez une image corporelle positive, vous êtes susceptible de prendre soin de votre santé et bien-être en incorporant des activités physiques et en mangeant bien.

    Une image corporelle négative survient lorsque vous n'aimez pas votre apparence, ou bien vous accordez tellement d'importance à votre apparence que cela vous empêche de vivre en santé. Des exemples seraient d'adopter des comportements hautement risqués comme consommer de l'alcool avant l'âge permis ou suivre des régimes excessifs.

    Pour aider à renforcer l'image corporelle de votre fille, encouragez-la à reconnaître tous ses talents et traitez des apparences avec un sens de la perspective. Après tout, son apparence physique n'est qu'une partie d'elle. Pour vous guider dans cette démarche, nous avons élaboré l'activité Qui suis-je vraiment pour aider votre fille à saluer et apprécier sa personne entière.

    Références :
    Étude documentaire : Body Image & Adolescent Girls, commissioned by Dove, August 2012 (Image corporelle chez les adolescentes, commandée par Dove, August 2012)

    Retour en haut de page

  • 7. Comment les médias affectent-ils l'image corporelle?

    Les retouches dans les médias sont largement critiquées en raison des problèmes liés à la confiance corporelle qu’elle provoque, mais ce n'est qu'un des nombreux facteurs qui influent sur l'estime de soi.

    Vous pouvez aider votre fille à avoir une image corporelle saine et réelle en l'invitant à jeter un œil critique sur les médias et en l'aidant à détecter la manipulation numérique des images à laquelle nous nous sommes tant habitués. En regardant ensemble le film Évolution, vous pouvez aider votre fille à constater à quel point les photos des médias peuvent avoir été modifiées avant d'être diffusées. Vous pouvez également lancer la discussion au sujet du rôle des femmes dans les vidéoclips ou de l'impact du culte de la célébrités pour entendre ses impressions sur les sujets.

    Nous parlons également de l'influence des médias, y compris les médias sociaux, dans nos ressources éducatives gratuites et dans nos activités visant à renforcer l'estime de soi, conçus pour les groupes de jeunes.

    Retour en haut de page

  • 8. Qu’est-ce qu’un corps de femme « parfait »?

    Il n’existe pas de corps parfait! La beauté s'exprime différemment d'un pays à un autre et évolue constamment; il n'existe aucune forme parfaite du corps . Après tout, le monde est peuplé de gens de toutes tailles et de toutes formes.

    Cependant, comme les filles baignent dans une conception restrictive de la beauté et dans une multitude de photos manipulées numériquement, il est facile de croire en l'existence du corps « parfait ». Si vous êtes d'avis qu'une fille peut ressentir cette influence, consultez l'article au sujet de la perception de la beauté pour obtenir des conseils sur la façon de lui faire voir bien au-delà des images truquées véhiculées par les médias et l'aider à faire la différence entre la réalité et la pure fantaisie.

    Retour en haut de page

  • 9. Qu’est-ce que la pression du groupe?

    La pression du groupe est l'influence qu'une personne peut ressentir de la part des autres personnes du même âge ou du même groupe social qu'elle, et qui la pousse à agir d'une certaine manière. Sur ce site, nous nous concentrons sur la pression du groupe qui pousse les filles à adopter une nouvelle apparence, un différent style vestimentaire ou une façon d'agir pour être acceptée et les aidons à trouver des moyens de suivre leur propre voie.

    Pour obtenir des conseils pour résister à ce type de pression du groupe, consultez notre liste d'actions pratiques sur la pression du groupe qui regorge de conseils.

    Retour en haut de page

  • 10. Quels sont les différents types d'intimidation?

    L'intimidation prend différentes formes selon qu'elle vise les filles ou les garçons. Au lieu de faire usage d'intimidation physique, les filles s'adonnent souvent à la cruauté mentale entre elles; ostracisant l'une en propageant des rumeurs à son sujet ou en heurtant ses sentiments. Ces actions sont souvent nourries par l'apparence physique des victimes. Et lorsqu'il est question d’intimidation psychologique plutôt que physique, il peut être plus difficile de repérer les dommages causés sur l'estime de soi de la victime. Pour en savoir plus sur les différentes intimidations des filles et pour aider votre fille à différencier ses amies de ses ennemies, lisez notre article Intimidation chez les filles.

    L'intimidation peut se produire non seulement à l'école, mais aussi en ligne : par le biais du téléphone mobile, sur les réseaux sociaux ou par voie de console de jeux. C'est ce qu'on appelle la cyberintimidation, et nous présentons un article donnant des conseils précis sur la façon d’aborder la cyberintimidation.

    Retour en haut de page

  • 11. Pourquoi des personnes font de l'intimidation?

    Il est important d’explorer les causes de l’intimidation pour être en mesure d'aider les filles à comprendre pourquoi certaines personnes s'y adonnent et quelle est la meilleure façon de la contrer.

    L'intimidation provient souvent du sentiment d'insécurité du harceleur ou simplement de son ennui. La personne qui intimide peut souvent vivre des problèmes à la maison et voir l'intimidation comme une façon de prendre le contrôle de sa vie.

    N'ayez pas peur de parler de ces personnes et des raisons qui sont à l'origine de l'intimidation. Essayez d'expliquer à votre fille pourquoi il est important de saluer les différences au niveau des apparences et des manières de s'exprimer, même si ces différences font souvent l'objet de moqueries de la part des harceleurs.

    Pour aider votre fille à comprendre pourquoi certaines personnes intimident, lisez l'article Comprendre les raisons du harcèlement.

    Retour en haut de page

  • 12. Comment savoir si mon enfant est victime d'intimidation?

    Un bon moyen de repérer si votre enfant est victime d'intimidation est d'être attentif aux moindres symptômes de l'intimidation, en particulier aux changements dans son comportement. Est-ce qu'elle feint une maladie pour s'absenter de l'école? S'habille-t-elle différemment ou porte-t-elle des vêtements amples pour dissimuler son corps? Délaisse-t-elle une activité qui lui tient pourtant à cœur? Ces signes peuvent indiquer un problème sous-jacent.

    Pour de plus amples conseils sur la recherche des symptômes d'intimidation et les moyens d’y réagir, consultez notre article Comment repérer les signes d’intimidation.

    Retour en haut de page

  • 13. Comment peut-on enrayer l'intimidation?

    L'intimidation peut se produire à la maison, à l'école et même parfois parmi les amis.

    Si vous êtes un enseignant et que vous voulez aider une fille de votre classe dont l'estime de soi est brimée par de l'intimidation liée à son apparence, pourquoi ne pas initier votre propre atelier sur la confiance corporelle, pour s'attaquer de front au problème?

    Pour des conseils sur la façon d'aider votre fille dans ce type de scénario, consultez les articles dans le carrefour Moqueries et intimidation, où l'on trouve des articles qui traitent de problèmes particuliers, tels que Comment repérer les signes d'intimidation ou comment réagir face à la cyberintimidation

    Retour en haut de page

  • 14. Comment prévenir ou enrayer la cyberintimidation?

    Des médias sociaux aux travaux scolaires, Internet joue un rôle clé dans la vie de nos filles, mais il apporte également son lot de nouveaux dangers pour leur estime de soi. C'est pourquoi il importe de savoir comment mettre fin à la cyberintimidation.

    Une façon de réduire le risque et l'impact de la cyberintimidation est de s'assurer que les filles ont une vie sociale déconnectée de l'internet, ce qui rend leur vie en ligne moins obsédante : les encourager à passer du temps avec leurs amis et augmenter leurs interactions sociales en personne plutôt que virtuelles.

    En tant que parent, vous pouvez consulter l'un de nos articles traitant de la cyberintimidation pour vous aider à soutenir votre fille si vous croyez qu'elle en est victime.

    Ou abordez la question de l'influence des médias sociaux sur la confiance corporelle en classe ou en groupe de jeunes avec l'aide de nos ressources éducatives gratuites etet du matériel pour les animateurs jeunesse.

    Retour en haut de page

  • 15. Qu'est-ce que la puberté, et comment affecte-t-elle l'estime de soi de mon enfant?

    Que ce soit le moment d'acheter son premier soutien-gorge ou d'avoir ses premières règles, la puberté est une étape troublante chez les filles qui entament leur passage à la vie de jeunes femmes. Pendant que s'opèrent des changements dans leur corps, leur estime de soi peut être mise à rude épreuve.

    Essayez de ne pas remettre à trop tard votre « discussion sur la puberté » et répondez à la multitude de questions que votre fille peut avoir au sujet de la puberté. Il peut être gênant et embarrassant d'aborder le sujet, c'est pourquoi nous avons préparé des conseils et astuces sur comment faire. Et quand vous vous sentez le courage de le faire, rappelez-vous qu'il est essentiel d’amorcer un vrai dialogue avec votre fille, et non un monologue figé.

    Retour en haut de page

  • 16. Comment puis-je soutenir mon enfant aux prises avec une puberté précoce ou tardive?

    Chez les filles, la puberté se produit généralement entre 8 et 14 ans, mais elle peut s'amorcer avant ou après. Lorsqu'elle se produit avant, on parle de puberté précoce; si c'est après, on l'appelle puberté retardée.

    En plus de faire face à l'apparition ou l'attente de ses seins et de ses règles, une fille qui connaît une puberté précoce ou retardée peut vivre d'autres types d'émotions : être gênée d'être la première ou la dernière des camarades à vivre ces changements. À vrai dire, chez une fille, être précoce ou tardive peut porter atteinte à son estime de soi.

    Le plus importante est de ne pas être gênée de parler de ces questions avec elle. Si elle est inquiète, aidez-la  à distinguer la fiction de la réalité en vous assurant qu’elle comprend mieux la puberté.

    Retour en haut de page

 

Tous les commentaires (0)

Ajouter un commentaire

 

© 2017 Unilever
Ce site Web s’adresse uniquement aux consommateurs canadiens de produits et services de Unilever Canada Inc et Unilever BCS Canada Inc. Ce site Web ne s’adresse pas aux consommateurs à l’extérieur du Canada.